Forum du Sporting Club Audaux Navarrenx


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le centenaire d'un club d'exception.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Pettan
Admin
avatar

Nombre de messages : 19278
Localisation : Palais des Sports
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Le centenaire d'un club d'exception.   Lun 28 Juil 2008 - 20:03

Crée en 1908 dans la cité orthézienne, l'Elan Béarnais voit naitre sa section basket en 1931. Parti de rien, ce club va monter petit à petit les échelons du basket départemental, régional, national puis européen pour devenir le fleuron du basket du Grand Sud Ouest puis hexagonal, avant de se faire respecter par les grands clubs d'Europe. Et pour cause, il est un des seul clubs du vieux continent à avoir participé pendant plus de trente années consécutives à des compétitions européennes au même titre que le FC Barcelone et le Maccabi Tel-Aviv.

Après sa première mue suite au déménagement d'Orthez à Pau, l'Elan Béarnais est en train d'en vivre une seconde en devenant le club phare du Béarn puisqu'il va englober sous la même bannière, le basket masculin et féminin, en incorporant les demoiselles de Mourenx pour ce qui va devenir l'Elan Béarnais Pau-Lacq-Orthez.

Finalement peut-être une bonne chose pour tenter de rassembler de nouveau les gens vers la grosse balle orange et essayer de retrouver une certaine identification quelque peu perdue au fil du temps.


Afin de célébrer modestement le centenaire d'un club (visiblement fêté le 13 décembre prochain !) qui a fait vibrer bon nombre de personnes, voici en quelques lignes son histoire...





A suivre...

basket03 Soyez Champions Avec Nous !!! basket02
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elan-bearnais.fr
Pettan
Admin
avatar

Nombre de messages : 19278
Localisation : Palais des Sports
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Le centenaire d'un club d'exception.   Lun 28 Juil 2008 - 20:07

Pau Orthez, itinéraire d'un club hors du commun.



Un grand club dans une ville aussi petite. Qui l'eut cru? Sûrement pas Lustucru. Et pourtant, au fil des années, Orthez, ville Béarnaise d'à peine plus de 10.000 habitants, devient l'une des places fortes du basket Français, puis Européen. Si bien que le club est poussé à s'installer chez le voisin Palois, pas beaucoup plus gros, mais plus apte à accueillir les écuries Européennes... 50 ans, c'est ce qu'il aura fallu à l'Élan Béarnais pour être le Makaveli du basket Français en Europe. Trêve de plaisanterie, voyons l'étonnant destin des Verts et Blancs.

Créée en 1931, la section Basket est renommée à son arrivée à Pau. Devenue Élan Béarnais Pau Orthez, l'équipe joue désormais dans un Palais des Sports flambant neuf, et copieusement garni (environ 8000 places). Nous sommes alors en 1991.

Un petit retour en arrière s'impose. Déjà? Oui, je sais. En effet, cela fait plus de dix années que l'Élan joue les premiers rôles en Europe. Qualifié en 1977 pour la Coupe Korac, sorte d'Euroligue de l'époque, le club va prendre goût aux joutes Européennes. Rien de moins que trente belles années dans l'élite (Korac, Euroleague, Uleb), record encore en cours, attendent le public du Palais des Sports.

1984 est synonyme de consécration, de récompense : l'Élan remporte alors, à Coubertin, devant des Béarnais venus en masse supporter leur équipe, une mythique finale contre l'Étoile Rouge de Belgrade. Une salle bouillonnante voit alors les Béarnais étouffer littéralement des Serbes spectateurs d'une telle folie. A 4000 contre 10, le match ne dura pas bien longtemps, même si une brève remontée des Serbes en deuxième mi temps obligea les McCullough, Bisséni et Hufnagel à user de leur talent (et dieu sait qu'ils en avaient les bougres). Les 2.10m de Zizic n'y changèrent rien : les Serbes rentrent à la maison avec la bistouquette entre les jambes, et plus de 20 points dans le cabas. Dans le Sud Ouest, les joueurs reviennent en héros, et ils seront encore le lendemain à 5h bière à la main, dans la rue avec les supporters, qui embrassent la Coupe à tour de rôle.

Des joueurs comme Freddy Hufnagel, Paul Henderson (aujourd'hui coach adjoint) ou Didier Gadou (19 ans à l'époque !) resteront dans la mémoire des Péones, le club de supporter des Verts et Blancs. D'ailleurs, les deux derniers cités font partie des trois meilleurs scoreurs all time de l'Élan.
Orthez se construit une forte réputation et devient redouté. La Moutète, la salle d'Orthez, est un véritable enfer pour les visiteurs, le public étant littéralement sur le terrain avec les joueurs.

La précision qui tue : Petit descriptif de la salle d’Orthez, la Moutète, puisque 98% des membres n’étaient même pas des spermatozoïdes quand l’Elan quitta Orthez en 91...Avant d’être une salle de basket aux heures des matchs, la Moutète est le marché au gras d’Orthez, à savoir le marché de la volaille et autre cochonnaille en chair et en os, qui plie bagage en début d’après-midi laissant le sol jonché de fientes de canards et autres abats...Même après nettoyage, au moment où le parquet est installé pour que le basket prenne place, l’odeur persiste toujours...Je peux vous dire que certains joueurs de grosses écurie européennes de l’époque doivent encore s’en rappeler ! Et imaginez la surprise des recrues débarquant des States en voyant l’endroit où ils évolueront quelques heures plus tard...

Les succès s'enchaînent : 1986, puis 1987, Orthez est champion de France. Évidemment, on point ci et là le besoin d'expansion du club. Le succès ne peut perdurer indéfiniment si l'on n'agrandit pas les structures du club. Pierre Seillant, élu municipal à Orthez, va se lier avec André Labarrère, Maire de Pau. Ce dernier est socialiste, et bien que Seillant soit dans le camp opposé, les deux hommes vont trouver un terrain d'entente. Ils ont tous les deux à y gagner, et c'est ainsi que le Palais des Sports est inauguré en 1991. L'Élan Béarnais Pau Orthez voit le jour et évolue désormais dans une arène flambant neuve de 8000 places assises, inaugurée par Laurent Fabius, alors 1er ministre.

A suivre...

basket03 Soyez Champions Avec Nous !!! basket02
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elan-bearnais.fr
Pettan
Admin
avatar

Nombre de messages : 19278
Localisation : Palais des Sports
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Le centenaire d'un club d'exception.   Lun 28 Juil 2008 - 20:14

L'âge d'or

A l'époque, l'Élan a une belle marge d'avance sur ses concurrents Français, et rivalise toujours dans le gotha du basket continental. Vainqueur trois ans de suite (1991, 92 et 93) du Tournoi des As (la Coupe de France d'aujourd'hui, à ne pas confondre avec le Tournoi des As), il va aussi glaner le titre national en 1992. Seul le CSP Limoges arrive à troubler la fête. L'emblématique adversaire des Palois amène des duels mythiques, au Palais comme à Beaublanc. Les supporters Palois viennent en masse au "derbys" qui se déroule et tentent de faire trembler les Bonato, Bilba et Dacoury. J'avais beau être minot, l'ambiance dégagée des gradins était incomparable avec ce qui se fait maintenant. Même le supporter passif assis en haut du 2ème anneau ressortait en sueur après le match.

Bien qu'Antibes arrive à se glisser sur le podium voire sur la plus haute marche (1991), les duels Pau-Limoges vont animer une bonne partie des années 90. En 10 ans (92-02), Pau va remporter 5 titres, Limoges 3.
1992 : Après un bon parcours où l'EBPO se classe 3ème à l'issue de la phase régulière, Pau arrive en finale et bat sèchement Limoges 2-0, pourtant classé premier. C'est l'époque des Howard Carter, les frères Gadou, Fred Fauthoux ou encore Valery Demory. Sans oublier le grand Gidza Muresan, ci-dessous jouant au beach football du haut de ses deux petits mètres 31, qui sera drafté par les Washington Bullets après une bonne saison à l'Élan (56 matchs, 18,3pts et 10,3 rebonds).



Le géant "Gidza" Muresan jouant au beach soccer en compagnie de Rony Coco, Antoine Rigaudeau et Darren Daye.



Michel Gomez, l'actuel entraîneur des Bleus était à la tête des Béarnais pour leur 3ème sacre de leur histoire.
L'année 1996 est emblématique pour beaucoup de fans des verts et blancs. En effet, 4 ans quasiment de disette ont remonté les Palois. Coach Gomez a du constituer avec une équipe plein de blessés. De plus en froid avec Pierre Seillant, une certaine instabilité s'installe. Pourtant, l'Élan va réaliser une superbe saison. La french team composée d'un certain Antoine Rigeaudeau, des frères Gadou, du petitou Freddy Fauthoux et de Fabien Dubos va aller réaliser des exploits mythiques en Europe. David Bialski, Darren Daye, Rony Coco, viennent en aide aux Bleus et font mal en Euroligue. Non seulement ils tapent le Pana futur vainqueur (et ses emblématiques joueurs Nick Gallis et Dominique Wilkins), à Athènes, mais ils accèdent aux quarts de finale, où ils échoueront contre le CSKA Moscou en 3 manches.


Petite vidéo lors d'un match européen en 96, opposant l'Elan à sa bête noire le Cibona Zagreb pour sa première victoire en dix confrontations...


http://www.youtube.com/watch?v=Bz2hzvub94A&eurl=http://www.basket4life.com/viewlasttopic-221073.html


A cette occasion, le président Seillant reçoit la Légion d'Honneur.


A suivre...


basket03 Soyez Champions Avec Nous !!! basket02
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elan-bearnais.fr
Pettan
Admin
avatar

Nombre de messages : 19278
Localisation : Palais des Sports
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Le centenaire d'un club d'exception.   Lun 28 Juil 2008 - 20:19

J'ai encore le journal de l'époque qui me provoque des frissons à sa relecture : la finale décrochée au Palais après un superbe match a laissé des traces.
Dans une ambiance monstrueuse, Seillant et Gomez entrent d'un seul pas sur le terrain, eux qui sont pourtant en froid, eux qui étaient aussi dans les vestiaires avec les joueurs quelques minutes auparavant. La folie descend des tribunes bien avant le coup d'envoi, et les quelques 8000 privilégiés ont bien compris que l'heure n'était plus aux différents, mais bien à la concentration et au professionnalisme exigé avant une finale. Cela fait une semaine que l'autoritaire Gomez a plongé ses troupes dans un bain où seul le basket compte. Littéralement immergés et préparés comme des gladiateurs, les joueurs de l'Élan rentrent sur le terrain avec une détermination incroyable. Il faut dire que l'enjeu est de taille. Après avoir mené 2-0, Pau a perdu son avantage à Villeurbanne. Contre l'ennemi vert, pour une première finale au Palais face à l’ASVEL, et une 5ème manche d'une finale de championnat de France, on ne se loupe pas (c’était la seconde et dernière fois que la finale se jouait au meilleur des 5 matchs pour info). Des accrochages pendant le match, ça joue du muscle (Gadou - Rudd)... Au buzzer final, Pau Orthez mène 78-72. Une bronca terrible s'entend dans les contrées du hameau qui entourent le Palais. Tous les joueurs sont comme des gosses et gambadent tant bien que mal trophée à la main (40 kilos le bronze tout de même...). Le service d'ordre débordé, une partie du public saute avec les joueurs trempés de sueur sur le parquet. Puis, Didier Gadou, capitaine de l'équipe, plus tard élu joueur de la décennie Paloise, grimpe dans les tribunes avec le Graal et ses coéquipiers. Il l'avouera à un journaliste plus tard : "Un véritable Tour de France cette montée des gradins, c'est ce qui a été le plus dur, mais il fallait la faire". Après que tout le monde ait pu toucher, embrasser cette coupe durement gagnée, Freddy Hufnagel, à 35ans et sans doute pour son dernier match, offre son maillot à un André Labarrère qui ne peut retenir ses larmes. L'autre Freddy, Fauthoux, saute sur la table de marque, et c'est tout juste si l'ordinateur n'avait pas vécu là ses derniers moments de vie. Autre image forte, on retrouve Seillant prenant dans ses bras Gomez... ça veut tout dire. Dans des vestiaires où la température est volcanique, Gadou assis à même le sol regarde d'un sourire le grand Constantin Popa refaire sa vie. Appelé comme pigiste et arrivé trois semaines plus tôt seulement, il se retrouve en sept matchs champion de France. "Je reviendrai" dira-t-il plus tard... Tu m'étonnes. Être largué au début de sa carrière dans une fournaise appelée Palais des Sports, remporter un titre national et se lier d'amitié aussi vite avec des joueurs, ça doit marquer. Enfin, Antoine Rigeaudeau, symbole de cet Élan famille et potes qu'on ne retrouve plus aujourd'hui, donnera, pour l'anecdote, 4 paires de chaussures à de jeunes fans (pas moins), et une bonne moisson d'autographes. "J'en garde juste une pour pouvoir jouer cet été au tennis"!
Freddy Fauthoux meilleur marqueur de l'Élan avec 15 points, dont trois banderilles (sur 4 tentées) qui mirent l'Élan en position favorable, fera parti du comité qui plongera le Black Bear (bar Palois bien connu) dans une nuit sans fin. Supporters et joueurs finiront la nuit au petit matin, après qu'André Labbarrère ait permis aux bars de fermer exceptionnellement plus tard... Gadou déclarera, pour l'anecdote "On a trimbalé le trophée partout, accroché avec des cordes de marin sur la bat mobile de Freddy Hufnagel"

Malheureusement, l'année suivante ne verra pas Pau Orthez réitérer un tel exploit, puisque Paris lui piquera son trône.
C'est en 1998 que les Palois renouent avec le succès. Redevenus en trois manches gagnantes, les phases finales voient encore Limoges et Pau s'affronter. Quand même la 9ème finale pour Limoges et la 7ème pour Pau. C'est aussi la cinquième fois que ces deux équipes se retrouvent en finale depuis 1987 et l'instauration des playoffs... Outre ce duel de titans, c'est aussi une rivalité aussi forte que celle déployée avec l'ASVEL, dans les tribunes notamment. L'Élan a écarté facilement Cholet 2-0 en demi, avec une équipe à consonance Française (et Béarno-Landaise), puisque composée de Fauthoux, des Gadou, de Fabien Dubos, Mous Sonko, Fred Moncade, et l'inévitable gâchette Laurent Foirest, le tout sous les ordres de Claude Bergeaud. Ronnie Smith et la grandissante star Marcus Brown composent cet effectif all star. Une victoire aisée (84-62) au Palais ne laisse en rien présager une acquisition du trophée en deux manches. Le match retour à Beaublanc s'annonce furieusement chaud, et Marcus Brown blessé, Bergeaud doit intégrer un Damon Bailey fraîchement arrivé. Pourtant, et contre toute attente (notamment celle des Péones espérant voir une finale contre Limoges au Palais après la victoire contre Villeurbanne deux ans plus tôt), l'EBPO va glaner un succès chez les jaunes, 73-67. C’est la première fois que l’Elan devient champion sur les terres de l’ennemi de toujours. Cinquième titre et un palmarès savoureux qui se complète...

Une équipe peu modifiée (départ de Dubos, arrivée d'étrangers) attaque la saison 98-99 pleine de confiance. Avec raison, puisque cette dernière va s'avérer pleine. Éliminé en quart de finale de l'Euroleague par le Kinder Bologne, futur champion et club d'Antoine Rigaudeau, après avoir vainement résisté (2-1), le Champion de France passe toutes les étapes avant la finale sans trop de soucis, mais à chaque fois avec une défaite. Retrouvant l'ASVEL en finale, il s'agit de préserver une certaine image du club, vis à vis des supporters, entre autres, et bien sur, de tenter la passe de deux. Six points séparent, après le premier match à Pau, les deux équipes, en faveur des troupes de Bergeaud. Les verts et blancs se déplacent dans une Astroballe toujours difficile à jouer. Dans cette salle surchauffée les Béarnais partent mal, mais, revenant petit à petit, ils réussissent à ne compter que deux petits points de retard. Le meneur de Villeurbanne Rudd joue son dernier match, et avec Sonko et Digbeu ils donnent du fil à retordre aux Palois. C'est toutefois bien ces derniers qui mènent, et qui rentreront, après un final où les cardiaques étaient bannis, à Pau en champions. L'accueil à l'aéroport des joueurs fut à la hauteur de la fête qui se poursuivi dans les rues de Pau. Le trajet entre l'aéroport et le centre ville de Pau, normalement effectué en 20 minutes prendra une bonne heure; la nuit sera toute aussi folle. C'est donc sur un 2-0 autoritaire que les Palois conservent leur titre.


A suivre...

basket03 Soyez Champions Avec Nous !!! basket02
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elan-bearnais.fr
Pettan
Admin
avatar

Nombre de messages : 19278
Localisation : Palais des Sports
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Le centenaire d'un club d'exception.   Lun 28 Juil 2008 - 20:38

Invincibles

L'année 2000-2001 apportera un nouveau titre à Pierre Seillant, avec une équipe exceptionnelle. Outre les jeunes Diaw et les frères Pietrus, l'Élan verra évoluer au Palais la gâchette Espagnole Roger Esteller. Bien connu pour une adresse et une envie de jouer remarquable, le chauve hispanique fait encore aujourd'hui parti des joueurs qui ont marqué l'histoire de l'Élan. Bergeaud coache aussi Arthur Drozdov, Freddy Fauthoux, l'impressionnant Cory Carr (sorte de petit Marc Salyers black), Vincent Masingue ou encore Fabien Dubos. Si ma mémoire est bonne, Cory Carr se blessera pendant la saison, et Jerry Mac Cullough sera engagé. Ce meneur vif, rapide, et avec un bon tir derrière la ligne des 6.25, sera l'un des artisans de la conquête du trophée de Champion de France par l'Élan. En effet, après un bon parcours en Euroligue (éliminé en huitièmes face à Split), l'Élan accède aux playoffs avec le statut de prétendant au titre final. Une fois encore, il rencontre l'Asvel, et une fois encore, il gagnera loin de ses terres. L'aller est gagné à la surprise générale par l'Élan, qui va planter une pique aux verts en remportant le match 78-90 à l'Astroballe. Le match retour au Palais est attendu comme un futur titre à la maison. Les billets se vendent en une journée, et tous les Péones, à l'instar de Pierre Seillant, se préparent à la grande fête. C'est sous estimer une équipe de l'Asvel talentueuse qui va appliquer une défense très serrée comparée au match aller. Elle n'encaisse que 64 points, laissant à Dubos le titre de meilleur scoreur de l'Élan avec ... 12points. 64-73, l'Élan prend un coup de massue sur la tête et doit aller glaner un succès improbable à l'Astroballe. Entre temps, le pivot nigérian Nwosu est arrivé, Muresan est aussi revenu en terre Béarnaise pour aider ses anciens coéquipiers.
Diaw et Pietrus confirment les espoirs qui sont placés en eux avec 11 points chacun, et une mention spéciale "3D" pour Boris avec 8 rebonds, 4 passes et un contre. 70-81, l'Élan est champion pour la 7ème fois de son histoire, et quelle histoire...



L'équipe 2001, célébrant au balcon de la mairie de Pau, son titre inattendu au terme du saison de transition.



Le bouillant Roger Esteller arrosant le titre 2001 en compagnie de Boris Diaw.


L'année "sans" en 2001-2002 ?
Une Coupe de France rajoutée au Palmarès, et une finale... perdue, en trois manches contre, devinez qui? L’Asvel, évidemment.

C'est reculer pour mieux sauter : l'année 2002-2003 sera à coup sur la plus belle année pour l'Élan Béarnais Pau Orthez.
Quatre émotions en une :

- L'EBPO, sous la houlette de Fred Sarre, et Didier Gadou qui a rejoint le staff après avoir vu son maillot être retiré, va à Bercy chercher une deuxième Coupe de France face à Gravelines.



La Coupe de France 2002 remportée sur le parquet de Bercy.


Freddy Fauthoux blessé, le fabuleux Dragan Lukovski, alors dans ses meilleures années, va mener les Palois à merveille. Gauthier Darrigand assure la relève, pourtant encore jeune à l'époque. Diaw et les Pietrus ont pris du poil de la bête, même si pour cette finale Mike s’était blessé légèrement au doigt. Dans la raquette, on retrouve le monstrueux Rod Sellers, qui sera par ailleurs le meilleur joueur Palois en Euroleague cette saison. Cyril Julian et Fabien Dubos forment un duo Français hargneux in the paint, tandis que Kyle Hill et Drozdov amènent une belle percussion et une menace extérieure.

- Ainsi, pour sa première édition, et au Palais, l'Élan remporte logiquement la Semaine des As.



L'Elan roi des As sur son parquet en 2003.


L'équipe Paloise bat Paris, puis Cholet et enfin Le Havre, à chaque fois avec + de 10 points d'écart (101-80 en finale !).

- Inévitable est l'accession aux phases finales du championnat. Fort d'un doublé Semaine des As - Coupe de France, il est évident que l'Élan est favori pour le titre final, même face à l'ogre Villeurbannais. C'est bien lui qu'il retrouvera, encore me direz vous, pour une finale d'anthologie. La quatrième et dernière en date entre Palois et occupants de l'Astroballe. Pau laisse les finalistes de la Coupe de France (Gravelines) sur place en demi, 2-0, bonnes vacances.
Le Palais chante et se réjouit à l'issue du premier duel gagné avec un écart conséquent de 22 points tout de même, de cette finale en deux manches gagnantes. Néanmoins, à 1-0, et avec un déplacement délicat à Villeurbanne, 5 ou 20 points d'écart ne changent rien. D'autant plus que l'Élan a été adroit : 9-16 à 6.25, avec 3/4 pour Dubos. Le match retour s'annonce plus difficile à gérer, et à juste titre.
Un journaliste écrira, et comment mieux résumer 40 minutes de galère Paloise dans le Rhône Alpes, "Pour une copie conforme ce fut une copie conforme, sur le fond comme sur la forme, dans le scénario et le script. Sauf qu’il a fallu inverser les noms... ". Et pour cause, l'Élan prend 24 points dans la tronche, littéralement mangé loin de ses bases. Certains à l'époque parlèrent de défaite "volontaire" des Palois, le Palais attendant une finale à la maison depuis bien longtemps... Sans parler d'un coup économique non négligeable, c'est aussi un lot d'émotions important qu'un duel contre l'Asvel au Palais. 7 ans que Pau attendait ça, c'est chose faite, une belle qu'il faut tout sauf perdre va être jouée en Béarn.
Philippe Hervé : « Pour battre cet Élan là, il faut être à notre meilleur niveau et avoir de la réussite.»
Malheureusement, l'ASVEL n'aura pas de réussite : 8/29 à trois, 23/60 en tout. La République avait en couverture une photo de Julian et Gulyas, monstre physique à l'intérieur de la peinture de l'Asvel, le tout titré "Attention poids lourds". A juste titre, l'Asvel et l'Élan étaient les emblèmes du basket Français en Europe. De plus, le combat opposant Julian et Gulyas (2.14m et des kilos, 17.2 points à 72% sur les deux premiers matchs) s'annonçait épique, et même s'il tourna à l'avantage du second (16 points, 8 rebonds, 2 contres), c'est bien notre intérieur tatoué Français qui fut titré à l'issue de 40 minutes bouillonnantes.
J'étais au 2ème anneau, derrière le cercle, plutôt bien placé, quand Freddy nous balance une de ses banderilles. Vous savez, celles qui partent 1.50m derrière la ligne à trois points, qui fait battre le cœur de tout le monde, qui fait lever tout le monde... Fauthoux revient en défense et fait signe au public de faire du bruit. Le Palais déguisé en vert et blanc - NBA Playoffs Style - rugit, puis gronde, suivant la possession. Il ne reste plus beaucoup de temps, tout le monde est déjà debout, sourire aux lèvres, tout comme les joueurs, le staff... On entend même plus la banda tellement la foule fait du bruit, et le speaker Gérard Bouscarel donne de sa plus belle voix, mythique, celle qui résonne dans tes oreilles le lendemain du match, à chaque panier d'un joueur Béarnais. Buzzer, 74-66, Lukovski 16 points, merci messieurs, on vous donnera un RIB. Giffa redoutait un match ressemblant "à un mélange de catch et de rugby", l'Élan lui a juste montré comment jouer au basket...



Le brillant Rod Sellers fêtant le triplé As - Coupe de France - Championnat en 2003.


-Inévitable, il faut consacrer Boris Diaw et Mike Pietrus. Eux qui ont grandi et ont explosé sous le maillot Béarnais, qui ont contribué au titre et qui désormais joueront pour Atlanta et San Francisco (la draft a eu lieu le soir du 2ème match de la finale)... Hommage émouvant, des discours au milieu d'applaudissements nourris. Les Péones avaient tendus une banderole avec (de mémoire) "bonne chance" écris dessus.
Pour l'anecdote, et ça va plaire à beaucoup de monde, j'ai le journal de la veille de cette 3eme manche. Interview de Diaw et Pietrus, le dernier déclare (préparez les mouchoirs) : "Je veux être All Star dans deux ans! Je vais travailler". Poin poin poin poin poiiiinn. On ne t’en veut pas Mike Wink

Allez, on embraye sur 2003-2004 et là aussi - le public habitué commence à déserter doucement - une année bien remplie. Il a fallut remplacer les joueurs partis, et pas des moindres : outre les deux draftés, Kyle Hill et Rod Sellers ont quitté le bateau Béarnais. Une raquette taille XXL évolue désormais avec le maillot blanc de l'EBPO : Petro (2.12), Mate Skelin (2.13), Julian (2.06) et Dubos (2.07) étant toujours là. Flo Pietrus bien sur, le virevoltant Dragan, épaulé par Fauthoux et Darrigand. A l'aile, retour de Lolo Foirest après un passage par Vitoria, arrivée de Nate Erdmann, qui se révélera être un faux Roger Esteller (même look mais en plus nul), et bien sur présence d'Artur Drozdov. Fred Sarre va peu à peu rentrer dans un processus de crise, l'entente avec les joueurs et le Prési étant peu convaincante. Pourtant, l'Élan, qui a vu arriver le bondissant et gros défenseur Koko Archibong, et Jerryl Sasser, un NBA player qui ne fera que quelques matchs (3?), va se qualifier pour le Top 16 de l'Euroleague. Il faut croire que le talent prime, lui l'Élan qui va aller affronter le Barca, l'Élan qui a un budget ridiculement petit, le dernier de l'Euroleague...
En championnat, Le Mans prend le relais d'un Villeurbanne bien faible, hors de course pour les playoffs. Premier de la saison régulière, les Manceaux vont craquer en playoffs, et l'Élan, après avoir écarté Strasbourg et Chalon, va retrouver Gravelines au Palais.
En phase régulière, le score entre les deux équipes est de 1 partout. Gravelines a sorti le Cholet de Gelabale, Ferchaud et Lyday en deux manches, puis s'est occupé des Manceaux Bokolo, Nicevic, Amagou, Sy... L'Élan part certes favori, mais il est évident qu'il faudra redoubler d'attention, surtout que Didier Gadou, assistant promu coach après que Sarre ait été remercié, ne dispose pas d'une grande expérience en tant qu'entraîneur.

La photo qui ornera le mini calendrier Palois de la saison prochaine, 2004-2005, sera celle ci :



Le dernier titre de champion en 2004.


Salyers assassine tout simplement les hommes en noir du BCM avec 19 points (7/9, dont 2/2 à 6.25m), 4 rebonds, 2 interceptions, 2 passes en 23 minutes ! Battu a plate couture, Gravelines repart du Palais à -31 points, et une médaille de vice Champion de France autour du coup.
Le match aller avait néanmoins était serré. Mais avec une défense Euroligue, l'EBPO était revenue dans le sud à 1-0, 81-77. Lukovski blessé, on avait appelé un petit meneur connu au Palais, Vladimir Krstic. Après que ce dernier ce soit lui aussi blessé, Fauthoux avait du assumer l'intérim, avec comme seul équipier pouvant le faire souffler, le jeune Darrigand, pour son dernier match à Pau.
Nul espoir pour Gravelines de remporter ce match 2, dans un Palais archi comble, si bien que des chaises avaient été mises à disposition des gens afin de pouvoir s'asseoir entre les deux anneaux. T-shirts blancs, ballons verts, une puissance vocale sans égal, et surtout un jeu bien ficelé n'on pas permis à Gravelines de résister à 8500 Palois avides d'un autre titre, un de plus... Le 9ème de Champion de France. 9ème et dernier à ce jour.


A suivre...

basket03 Soyez Champions Avec Nous !!! basket02
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elan-bearnais.fr
Pettan
Admin
avatar

Nombre de messages : 19278
Localisation : Palais des Sports
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Le centenaire d'un club d'exception.   Lun 28 Juil 2008 - 21:46

En chute libre

"Gagner, c'est notre métier", avait déclaré Foirest à la suite de la finale contre Gravelines. Cette année, l'Élan va bricoler un effectif qui va s'avérer trop instable pour pouvoir accomplir le "métier". Chatman en 1, bon joueur mais pas vrai meneur, un Drozdov souvent blessé et un peu ailleurs, un Lolo Foirest qui commence à se faire vieux, et qui lui aussi accumule les blessures, à l'instar de l'ailier Croate Davor Marcelic et du grand "TJ" Lux. Julius Nwosu, le grand rasta dont nous avons déjà parlé, champion en 2001 avec les verts et blanc, revient sur un simple mail, ayant eu écho des soucis Béarnais : « Si vous avez besoin d’un pivot je suis prêt…Pour Pau je serai toujours prêt… ». Johan Petro moissonneuse à bras, Thierry Gadou proche de la retraite, et un Rupert loin de ses balles années sont en effet un peu justes dans la raquette Béarnaise. Bilan : 11 défaites pour 3 maigres victoires, dernier de son groupe en Euroleague. On se console comme on peut en battant Bourg en huitième des playoffs, avant d'être éjecté de la compétition par Strasbourg. On se console comme on peut en se disant que Strasbourg est le futur vainqueur, mais il faut croire que l'année 2005 renie le basket, en voyant Bogut à la première place de la draft...

L'Amérique s'invite au Palais et on est bien loin de l'équipe Franco-landaise des années 80-90, quand débute cette saison 2005-2006. Lonnie Cooper à la mène, TJ Lux toujours présent, la Princesse SySy "I'm flying when i take my shot" Harrisson vient compléter l'équipe, au même titre que le monstrueux Jeff Varem. Brooks Sales était aussi là, mais on s'en fout, tout le monde l'a oublié. Ah si, l'armoire à glace Hiram Fuller viendra donner un coup de main début 2006, en vain, puisque l'Elan, après avoir sorti difficilement Cholet (2-1) en quart, se fait logiquement sortir par Le Mans en demi, 2-0. Avant dernier en Euroleague avec un très peu reluisant bilan de 4 victoires et 10 défaites, c'est une saison compliquée pour les Béarnais...

Le roster 2006-2007, à très fort accent étranger, doit aller chercher impérativement une qualification pour l'Euroleague, c'est à dire un passage obligatoire par la finale de la post season. Paradoxalement, Pau va s'épuiser en Euroleague, et finir à la porte des playoffs, 9ème, synonyme d'adieu à la grande compétition Européenne. L'équipe de mercenaires qu'avait monté Gordon Herbert était pourtant, potentiellement du moins, redoutable. Composée du talentueux shooteur CC Harrisson, de Ricardo "x3" Greer, du fougueux Mike Bauer gentiment poussé vers la sortie à la faveur de la perche Britton "je sais pas trop quel poste je joue" Johnsen. In the paint, Mickael Wright : what else? Il effaçait les lacunes de Mahimni et d'Ajinca à lui tout seul, Vaty étant le seul vrai intérieur fiable, malgré son jeune âge. Je pense que beaucoup de Péones se souviennent encore du contre stratosphérique qu'il avait d'ailleurs affligé à Monsieur Luis Scola, lors de sa venue au Palais. Même si le chevelu semble s'en être remis, je revois toujours la grosse main de Ludo éclater le ballon en charpie, et le visage dépité du vieux loup Européen, écrasé de la sorte par un minot d'une équipe aussi "ridicule" que Pau. Ces matchs d'Euroleague, c'est ceux qui ont fait que finalement, on n’a pas tout perdu en 2006-2007 à Pau. D'ailleurs, comment passer à coté d'un Pau - CSKA, sûrement l'un des plus beaux matchs que j'ai pu voir jusqu'à présent? Ambiance gabarit finale de Pro A, notée et félicitée par tout les joueurs, décrite comme une "Super Moutète" par le Prési; jeu et hargne type Final Four, pour des Palois au buzzer final vainqueur. Que de lignes écrites à propos de ce succès, finalement aucun papier pour mettre vraiment des mots sur cette terrible rencontre...
Seillant : "Des sensations comparables à celles de l’époque de la French Team, de l’équipe d’Orthez 87 [...] Un match hors norme, dans un contexte hors norme. C’est inscrit dans les mémoires à jamais et pour moi ça prend place au même niveau que la Korac 84. »

Cette année, vous la connaissez (pas) tous je pense... Après "un Élan de reconquête" sans conquêtes l'an dernier, il s'agit de redorer un blason ternit par des résultats bien faibles pour le standing du club. De plus, Pau accumule un déficit important, et le recrutement en prend forcément un coup. Un projet est battit autour des jeunes du club et d'Olivier Cousin, coach de l'année de Pro B. Pourtant, la mayonnaise ne va pas prendre. Le coach s'entête dans sa vision des choses, les joueurs ne réagissent pas et Pierre Seillant est obligé de prendre des décisions drastiques, Pau étant dans la zone rouge. Une relégation en Pro B pour le centenaire du club? Impensable. Bye Bye Cousin, David Young, Curtis Withers. Terence Dials ne reviendra jamais après sa blessure. Bienvenue à Jeff Trepagnier, d'abord joker médical, puis finalement engagé pour le reste de la saison, "Deji" Akindele, international Nigérian, qui avec ses 2.15 apportera avec Vaty un secteur intérieur plus dense, Antywane Robinson, un 4 qui peut s'écarter du cercle, et Antonio Graves, d'abord recruté pour son physique et sa défense.

2008 est une nouvelle saison pour Pau, qui s'aperçoit avoir déniché de très bons joueurs, et notamment un certain Graves qui se montrera en quelques mois être l'un des meilleurs scoreurs de la Pro A, partageant le podium avec l'ancien Palois et Roannais Salyers... Mopsus, l'ex assistant coach, redonne confiance à l'équipe, le Palais se re-remplie un peu plus, lui qui boudait les matchs des verts et blanc il n'y a encore pas si longtemps. L'Élan échoue après une folle remontée à la porte des playoffs, et surtout, sauve sa tête en restant maintenu dans l'élite. L'ULEB où il avait été invité en début de saison fût un passage presque anecdotique, permettant juste de voir Trévise au Palais, et qui permit à Drozdov un retour en terre Béarnaise avec son équipe Ukrainienne du BC Kiev...

A suivre dès septembre prochain...





basket03 Soyez Champions Avec Nous !!! basket02
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elan-bearnais.fr
Pettan
Admin
avatar

Nombre de messages : 19278
Localisation : Palais des Sports
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Le centenaire d'un club d'exception.   Sam 16 Jan 2010 - 11:15

Séquence souvenir Very Happy pour "Conca", "Etche" et bien des parents de nos jeunes joueurs... Rolling Eyes

Arrow http://www.dailymotion.com/video/xbvhlk_elan-bearnais-orthez_sport

basket03 Soyez Champions Avec Nous !!! basket02

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elan-bearnais.fr
Pettan
Admin
avatar

Nombre de messages : 19278
Localisation : Palais des Sports
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Le centenaire d'un club d'exception.   Jeu 21 Jan 2010 - 20:00

Voici un site qui regorge d'infos... Exclamation Exclamation Exclamation

Arrow http://lesenfantsdupiree.free.fr/index.html

basket03 Soyez Champions Avec Nous !!! basket02

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elan-bearnais.fr
Pettan
Admin
avatar

Nombre de messages : 19278
Localisation : Palais des Sports
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Le centenaire d'un club d'exception.   Sam 17 Juil 2010 - 17:37

Une vidéo collector Like a Star @ heaven trouvé par hasard sur le net. Very Happy

Arrow http://www.youtube.com/watch?v=rIIrS-WzIO4&feature=player_embedded#

basket03 Soyez Champions Avec Nous !!! basket02

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elan-bearnais.fr
Pettan
Admin
avatar

Nombre de messages : 19278
Localisation : Palais des Sports
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Le centenaire d'un club d'exception.   Mar 20 Juil 2010 - 22:35

Une récompense de plus Rolling Eyes pour le président historique... Like a Star @ heaven

Arrow http://www.dailymotion.com/video/xe04lv_pierre-seillant_sport

basket03 Soyez Champions Avec Nous !!! basket02

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elan-bearnais.fr
Pettan
Admin
avatar

Nombre de messages : 19278
Localisation : Palais des Sports
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Le centenaire d'un club d'exception.   Ven 6 Aoû 2010 - 20:44

Une question qui méritait d'être posée... Twisted Evil

Arrow http://www.sudouest.fr/2010/08/06/pourquoi-l-elan-est-bearnais-155149-8.php

basket03 Soyez Champions Avec Nous !!! basket02

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elan-bearnais.fr
Pettan
Admin
avatar

Nombre de messages : 19278
Localisation : Palais des Sports
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Le centenaire d'un club d'exception.   Sam 7 Aoû 2010 - 19:19

En ce 7 août 2010, la dernière page du basket de l'Elan Béarnais à Orthez se tourne... Sad

Arrow http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2010/08/07/les-soeurs-de-chez-moulia-laissent-des-orphelins,149934.php


Pour les plus jeunes, cet établissement fut le haut lieu Rolling Eyes de la vie sportive Basketball et extra sportive t'chin de l'Elan Béarnais dans la cité de Fébus. sunny

L'époque aussi où le basket de haut niveau n'était pas encore professionnel... Evil or Very Mad

basket03 Soyez Champions Avec Nous !!! basket02

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elan-bearnais.fr
Pettan
Admin
avatar

Nombre de messages : 19278
Localisation : Palais des Sports
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Le centenaire d'un club d'exception.   Lun 20 Sep 2010 - 20:56

Pettan a écrit:

la dernière page du basket de l'Elan Béarnais à Orthez se tourne... Sad

Arrow http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2010/09/20/les-anciens-de-l-elan-ont-retrouve-la-moutete-samedi,156593.php

basket03 Soyez Champions Avec Nous !!! basket02

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elan-bearnais.fr
Pettan
Admin
avatar

Nombre de messages : 19278
Localisation : Palais des Sports
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Le centenaire d'un club d'exception.   Mer 22 Sep 2010 - 21:45

Pettan a écrit:

la dernière page du basket de l'Elan Béarnais à Orthez se tourne... Sad

Arrow http://www.sudouest.fr/2010/09/21/les-rois-du-basket-ont-choye-cricri-et-cloclo-190676-8.php

basket03 Soyez Champions Avec Nous !!! basket02

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elan-bearnais.fr
Pettan
Admin
avatar

Nombre de messages : 19278
Localisation : Palais des Sports
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Le centenaire d'un club d'exception.   Mar 19 Oct 2010 - 19:00

Pettan a écrit:

A suivre dès septembre prochain...



Une page se tourne


Outre fêter le centenaire du club, cette fin d'année 2008 est symbole de cassure dans l'histoire Paloise. Bien sur, il y a cet épuisement, ce besoin de renouveau dans les résultats et dans l'attitude. Il y a aussi, et surtout, le départ d'un homme, qui a tout seul résume des centaines de matchs Palois, l'histoire du club... je veux bien sur parler du Président Pierre Seillant.

Il fait partie de ces gens qui sont là depuis Orthez, qui grandit, et fait grandir le club. Il quitte donc la tête du club, bien qu'il ne s'éloignera pas vraiment du club. Ces trois vidéos ci dessous ont été prises par mes soins, lors de l'homme qui lui a été rendu le 06 Mai dernier. C'était "son" dernier match au Palais. Opposé à Gravelines, l'Elan a gagné. Chaque joueur a dédicacé un panier au Prési. A la mi temps, voici la cérémonie auquel le public a assisté :

Arrow http://www.dailymotion.com/video/x5lf0f_ebpo-gravelines-homage-seillant-par_sport

Arrow http://www.dailymotion.com/video/x5lfjd_ebpo-gravelines-homage-seillant-par_sport

Arrow http://www.dailymotion.com/video/x5lfrj_ebpo-gravelines-homage-seillant-par_sport



Porté en triomphe à la fin du match par tout les joueurs, Pierre Seillant était, est, et restera un pilier du club, sans qui il ne serait peut être pas ce que l'Elan est aujourd'hui. Toutes les péripéties contées par mes soins ci dessus sont en grande partie arrivées grâce à l'homme N°1 Béarnais.

Inutile de vous faire une biographie : celle de Pierre Seillant est celle de l'Elan Béarnais.

basket03 Soyez Champions Avec Nous !!! basket02

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elan-bearnais.fr
Pettan
Admin
avatar

Nombre de messages : 19278
Localisation : Palais des Sports
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Le centenaire d'un club d'exception.   Mar 19 Oct 2010 - 19:03

A suivre prochainement...


basket03 Soyez Champions Avec Nous !!! basket02

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elan-bearnais.fr
Pettan
Admin
avatar

Nombre de messages : 19278
Localisation : Palais des Sports
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Le centenaire d'un club d'exception.   Mer 12 Jan 2011 - 10:00

Si l'Elan Béarnais a un peu plus de 100 ans, tongue le Palais des Sports de Pau fête en ce mercredi 12 janvier ses 20 ans. Twisted Evil

Arrow http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2011/01/11/le-palais-des-sports-de-pau-a-encore-un-bel-avenir,174731.php

La République des Pyrénées a écrit:

Les 20 ans du Palais

Le samedi 12 janvier 1991, l'Elan effectuait sa première sortie officielle au Palais des sports. Devant 8000 spectateurs déchaînés, Mike Jones (35 points) Orlando Philipps (32 points) et Didier Gadou (25 points) étaient les principaux artisans de ce premier succès de légende (109-97) face au rival du siècle, le CSP Limoges de Dacoury (20 points), Ostrowski (21) et du « cobra » Don Collins (28 points)

Pour être exact, le premier match officiel se disputait quelques heures plus tôt avec le succès des espoirs béarnais face aux Limougeauds 106-104 après prolongation.


Arrow http://www.sudouest.fr/2011/01/12/le-palais-porte-bi-en-ses-20-ans-287764-635.php

Arrow http://www.sudouest.fr/2011/01/12/la-riche-histoire-d-une-anomalie-orthezienne-287720-4561.php

basket03 Soyez Champions Avec Nous !!! basket02

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elan-bearnais.fr
Pettan
Admin
avatar

Nombre de messages : 19278
Localisation : Palais des Sports
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Le centenaire d'un club d'exception.   Mer 12 Jan 2011 - 21:00

Pettan a écrit:

Si l'Elan Béarnais a un peu plus de 100 ans, tongue le Palais des Sports de Pau fête en ce mercredi 12 janvier ses 20 ans. Twisted Evil

Arrow http://www.elan-bearnais.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=1619:palais-des-sports-20-ans-deja-&catid=98:actualites-en-images

basket03 Soyez Champions AVec Nous !!! basket02

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elan-bearnais.fr
Pettan
Admin
avatar

Nombre de messages : 19278
Localisation : Palais des Sports
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Le centenaire d'un club d'exception.   Jeu 13 Jan 2011 - 1:00

Pettan a écrit:

Si l'Elan Béarnais a un peu plus de 100 ans, tongue le Palais des Sports de Pau fête en ce mercredi 12 janvier ses 20 ans. Twisted Evil

La preuve en images Shocked lors du journal de France 3 Pau Sud AQuitaine de ce mercredi 12 janvier. Twisted Evil

Arrow http://info.francetelevisions.fr/video-info/player_html/index-fr.php?id-video=&chaine=&id-categorie=JOURNAUX_LES_EDITIONS_LOCALES_PAU_SUD_AQUITAINE&ids=&timecode=false&sequence=false#navVdoPlayer

basket03 Soyez Champions Avec Nous !!! basket02

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elan-bearnais.fr
Pettan
Admin
avatar

Nombre de messages : 19278
Localisation : Palais des Sports
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Le centenaire d'un club d'exception.   Jeu 10 Fév 2011 - 17:28

20 ans de Palais des Sports, tongue et 20 ans de souvenirs pour le Président emblématique... farao

Arrow http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2011/02/10/les-emotions-fortes-du-presi,179944.php

basket03 Soyez Champions Avec Nous !!! basket02

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elan-bearnais.fr
Pettan
Admin
avatar

Nombre de messages : 19278
Localisation : Palais des Sports
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Le centenaire d'un club d'exception.   Mar 28 Juin 2011 - 19:45


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elan-bearnais.fr
Pettan
Admin
avatar

Nombre de messages : 19278
Localisation : Palais des Sports
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Le centenaire d'un club d'exception.   Lun 1 Aoû 2011 - 14:04


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elan-bearnais.fr
Pettan
Admin
avatar

Nombre de messages : 19278
Localisation : Palais des Sports
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Le centenaire d'un club d'exception.   Jeu 11 Aoû 2011 - 22:39

Pettan a écrit:

A découvrir prochainement... bounce

Arrow http://www.sudouest.fr/2011/08/11/mathieu-bisseni-ecrit-tout-simplement-sa-vie-471898-4561.php

basket03 Soyez Champions Avec Nous !!! basket02

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elan-bearnais.fr
Pettan
Admin
avatar

Nombre de messages : 19278
Localisation : Palais des Sports
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Le centenaire d'un club d'exception.   Sam 10 Sep 2011 - 20:26

Voici une petite vidéo que j'ai déniché par le plus grand des hasards sur la toile. crash ordi Un souvenir merveilleux Rolling Eyes datant de 2003 et dont plusieurs membres du SCAN avaient vécu, Twisted Evil au point de faire dans l'hystérie générale Jumpy un peu tout et n'importe quoi (c'est secret défense)... chut

Pas vrai "Jeff", Sabine, "Fabienos", "Anto" et compagnie... Question Question lol!

Arrow http://www.dailymotion.com/video/xfdic3_basket-pau-orthez-champion-de-france-74-66-face-a-villeurbanne_news


C'était aussi la clôture du époque "Génération Champions" exceptionnelle Like a Star @ heaven que constituée le quatuor composée des Piétrus brothers, Diaw et Drozdov... Twisted Evil

basket03 Soyez Champions Avec Nous !!! basket02

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elan-bearnais.fr
Pettan
Admin
avatar

Nombre de messages : 19278
Localisation : Palais des Sports
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Le centenaire d'un club d'exception.   Dim 25 Sep 2011 - 20:44

Un joueur bien connu en Béarn Twisted Evil (et certainement pas qu'à l'Elan). Evil or Very Mad

Arrow http://www.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fwww.starstory.fr%2FValery-Demory-taille-jockey-et-basket-pur-sang_a154.html&h=7AQBV-f1B

basket03 Soyez Champions Avec Nous !!! basket02

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elan-bearnais.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le centenaire d'un club d'exception.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le centenaire d'un club d'exception.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Club RSA Exception expose à Tremery
» Photos du centenaire Alfa Romeo à Milano
» Centenaire 2015 - mettons nous dans les starting blocks
» Centenaire du club
» site du club Sublim Fusion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Sporting Club Audaux Navarrenx :: Discussions autour du Basket :: Les Divers Débats-
Sauter vers: